17 mai 2020 ~ 0 Commentaire

Réouvertures des plages : attention au gravelot

le-depute-jimmy-pahun-ses-homologues-les-maires-du-grand_5162315_676x338p

Le député Jimmy Pahun, ses homologues, les maires du Grand site dunaire et le président de l’Office français de la biodiversité alertent sur l’importance de ne pas déranger le gravelot à collier interrompu en pleine nidification. (Le Télégramme/Céline Le Strat)

Depuis ce vendredi, certaines plages du Sud-Bretagne sont à nouveau accessibles. Une bonne nouvelle pour les Morbihannais mais peut-être moins pour le gravelot. Une espèce d’oiseau menacé et qui a profité du confinement pour prendre ses aises sur les plages. Le Grand site dunaire Gâvres-Quiberon appelle les promeneurs à la vigilance.

Si l’ouverture des plages fait le bonheur des promeneurs et surfeurs, le gravelot à collier interrompu risque, lui, de regretter le calme de ces deux derniers mois. En pleine période de nidification, l’absence de dérangement a favorisé la reproduction de cet oiseau rare et très menacé, emblématique de la Bretagne. Le Grand site de France Dunes sauvages de Gâvres-Quiberon est un des principaux repaires de reproduction en Bretagne. Plusieurs nids y ont été observés et on compterait 100 couples qui ont élu domicile sur le secteur.

Ne pas mettre de côté l’environnement

La nature reprend-elle ses droits, comment on l’entend ici et là ? Anthony Hamel, directeur du Grand site dunaire en est persuadé : « Ce que l’on ne constatait pas avant, c’est la seconde ponte des gravelots, le confinement l’a permise. Sur la flore, la végétation a repris possession des sentiers ». Pour ne pas déranger la faune du littoral tout en permettant aux Bretons de redécouvrir l’air marin, Jymmy Pahun, député de la 2e circonscription du Morbihan, avait invité ses homologues, les maires du secteur, le sous-préfet, Thierry Burlot, président de l’Office national de la biodiversité, ce samedi matin, à une balade sur la plage du sémaphore à Plouhinec (56). Ils ont appelé à la plus grande vigilance. « Dans le redémarrage, il ne faut pas mettre de côté l’environnement, ce serait très grave. Il faut rouvrir les plages, oui, mais intelligemment », prévient Thierry Burlot, également vice-président de la Région Bretagne délégué à l’environnement.

Les conseils pour protéger le gravelot

Les chiens sont interdits sur les plages du Grand site dunaire, « ils occasionnent un dérangement important et de nombreux échecs de reproduction des oiseaux sur la plage ». « Il faut marcher au plus près de l’eau, rester sur les sentiers balisés, prendre l’accès le plus direct à la plage. Les gravelots poussent des cris s’ils se sentent dérangés », conseille Anthony Hamel. Des « enclos » ont été matérialisés autour des nids observés, il ne faut pas s’en approcher, le gravelot est devenu plus peureux qu’avant. « Il fuit quand on l’approche à moins de 70 mètres, il y a quelques mois, c’était plutôt 30 ou 40 mètres », constate le directeur. Le sous-préfet de Lorient, Pierre Clavreuil, assure que le confinement a été salvateur pour l’environnement : En deux mois, on a gagné deux ans, mais on peut les perdre en deux jours ».

Info Le Telegramme

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus