28 novembre 2019 ~ 0 Commentaire

Un nouveau giratoire à Kerhostin pour qui ? Est ce vraiment une priorité?

Plan synoptique<<– (Cliquer pour agrandir)

Dans son document: » Projet d’amélioration des conditions de circulation et de sécurité«  le conseil départemental nous propose de modifier le plan de circulation à l’entrée de la Presqu’île, au niveau de Kerhostin, afin d’ améliorer la fluidité des transports. On ne peut qu’être favorable à toute intention qui facilite la circulation au sein de la Presqu’île. Mais leur proposition est-elle vraiment un réel progrès pour les habitants de Kerhostin et de Portivy? Après la lecture de ce projet, et la réunion publique de lundi dernier, je ne suis pas convaincu, au contraire;

 Un « Projet d’amélioration des conditions de circulation ? D’accord mais pour qui?

 Après une rapide étude du projet, mon sentiment personnel, (qui n’engage que moi) est que ce projet est surtout programmé pour rendre service aux îliens de Belle île et de Houat ainsi qu’ aux Quiberonnais.

 Pourquoi ce sentiment ?

Parce que ce projet ne prend en compte aucun des besoins et des attentes des riverains de Kerhostin et de Portivy. Il n’apporte aucune amélioration mais au contraire, il les pénalisera. Ce projet ne générera que désagréments pour les automobilistes en provenance de Portivy et beaucoup d’insécurité pour les piétons et les cyclotouristes. Aujourd’hui, les piétons en famille, les cyclistes avec enfants et petits-enfants sont protégés par les feux tricolores pour franchir en toute sécurité la nationale. Demain [sans ces feux sécurisants], pour se frayer un passage, ils se retrouveront seuls, face au flux des voitures et des camions de livraison pressés, et pas toujours patients.

La fluidité « des bagnoles » est ce vraiment une priorité?

 Je suis convaincu que monsieur Gérard Pierre, vice président du conseil départemental et délégué des routes et des transports, qui se félicitait chaudement de l’ouverture de la piste cyclable de l’Isthme et de son succès, ne peut cautionner un projet qui pénalisera les piétons et les cyclistes.

-  Depuis dix ans, partout en France, dans les villes et villages, on multiplie les pistes cyclables, on favorise la circulation douce afin de réduire la pollution. Je m’étonne donc que dans une Presqu’île déjà surchargée de véhicules polluants, le conseil départemental en soit encore à vouloir favoriser, la fluidité des « bagnoles » et non à apporter d’autres solutions plus écologiques ou d’autres alternatives.

 Le conseil départemental,  AQTA et les communes ne devraient elles pas avoir une vision d’avenir , soucieuse de favoriser les modes de circulation douce?

Je pensais naïvement que les 81 000 cyclistes qui ont emprunté pendant les deux mois d’été, la piste de l’Isthme, avaient alerté nos élus,  sur l’urgence, pour la Presqu’île, d’une véritable politique volontariste de circulation douce et d’un plan vélo de grande ampleur. Mais, nous sommes aujourd’hui comme Anne de Bretagne,  ….toujours rien à l’horizon.. Souhaitons de ne pas avoir à attendre dix ans comme pour la piste cyclable de l’Isthme, ou à espérer l’intervention providentielle d’un sous-préfet?

Si le conseil départemental a des « fins » de budgets à dépenser, ne pourrait il pas plutôt nous proposer des moyens de transports alternatifs pour les « iliens » et « soyons rêveurs », le prolongement  de « La Piste cyclable » jusqu’ au port de Quiberon.!

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus