30 mai 2019 ~ 0 Commentaire

Antenne-relais. Une pétition contre l’arbre pylône près de l’église

598_2019052809240528.jpg

Depuis que le panneau de dépôt du permis de construire est apparu en centre-ville de Saint-Pierre-Quiberon, sur le parking de la rue de l’église, plusieurs riverains s’inquiètent. L’entreprise Tech Invest a, en effet, obtenu le 31 janvier 2019 l’autorisation l’implanter un pylône relais de communication en forme d’arbre. Un recours gracieux a été déposé et depuis quelques semaines une pétition circule dans plusieurs commerces sur la commune.

 « Nous sommes bien conscients qu’il faut résoudre le problème de couverture en téléphonie mobile sur le secteur », soulignent ensemble les riverains mobilisés. « Mais l’implantation d’une antenne haute de 25 mètres est inopportune à cet endroit. Il faut étudier d’autres solutions et que la population y soit associée », poursuivent les opposants qui argumentent en pointant notamment l’avis défavorable qu’avait émis l’architecte des bâtiments de France consulté sur ce projet. L’avis n’est que consultatif car le projet n’est pas situé dans le périmètre de visibilité d’un monument historique mais se situe bien dans le périmètre de deux monuments historiques majeurs de Saint Pierre, les alignements et le cromlech.

L’architecte des bâtiments de France indiquait : « Projet trop émergeant par rapport au boisement environnement. L’aspect faux arbre est incongru par son aspect décoratif incohérent avec le boisement à proximité qui est protégé par le Plu (Plan local d’urbanisme) ».

Impact sur le prix de l’immobilier

Outre cette pollution visuelle, les riverains sont inquiets sur l’impact de la valeur de leur bien foncier. La présence d’une antenne-relais est une moins-value importante. « Sur ce secteur très prisé de la commune, en centre-bourg et à proximité des plages, l’antenne aura un impact sur le prix de l’immobilier », soulève une habitante avant d’ajouter : « Nous avons été mis devant le fait accompli. Il n’y a eu aucune concertation. Il y a certainement d’autre solution que de dénaturer ainsi le paysage ». Une autre voix parmi les riverains s’élève également pour dénoncer la nocivité des ondes électromagnétiques et sur le peu de garantie apporté par la société Tech Invest : « J’ai déposé un recours et je porterai cette affaire devant le tribunal administratif s’il le faut pour empêcher cette aberration. L’arbre de 25 mètres sera visible depuis les menhirs de Kerbourgnec. Un beau paysage pour le projet d’inscription des mégalithes du sud Morbihan au patrimoine mondial de l’Unesco ! »

 Info Le Télégramme

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus