16 mai 2019 ~ 0 Commentaire

Conseil municipal. La cession de terrains fait débat

598_2019051511130126.jpgL’ordre du jour du conseil municipal de mardi 14 mai, à Saint-Pierre-Quiberon, n’était pas très conséquent mais il comportait un sujet important pour la commune : la cession des terrains dits « Blevec » et du « Celtic ». Le maire, Laurence Le Duvéhat, a défendu les projets d’aménagements prévus le lien avec un promoteur et un bailleur social.

 L’adjoint en charge de l’urbanisme, Jean-Yves Loget, a présenté les grandes lignes du vaste projet d’aménagement envisagé en centre-ville sur les 3 400 m² que compte le terrain dit du « Celtic » : « Cette surface pourrait accueillir un programme mixte de logements locatifs sociaux et une résidence pour personnes âgées. Le but est d’améliorer les services au quotidien et de créer du lien intergénérationnel. Il pourrait y avoir douze logements locatifs de type T3 en plus de la maison pour personnes âgées (résidence en autonomie). Des locaux commerciaux et un service médical de première urgence seraient également proposés »..

L’élu a poursuivi par des explications sur la destination prévue du terrain dit « Le Blevec » face à la gare, rue Clémenceau : « Ces parcelles seront cédées afin de créer un lotissement de six à huit maisons en accession sociale en vue d’accueillir de nouvelles familles ».. Les deux terrains comportant actuellement des bâtiments, il a été convenu de vendre les parcelles au prix d’estimation des domaines de 323 000 € (265 000 € + 58 000 €) majoré de 10 % auquel sera déduit le coût du désamiantage et de démolition. Il a toutefois été noté qu’un prix minimum de 200 000 € net vendeur serait garanti au profit de la commune.

Inquiétude de l’opposition

Les quatre élus de l’opposition ont vivement marqué leurs inquiétudes face aux imprécisions des documents présentés pour le vote. François Dubois a insisté : « La délibération de ce soir est sommaire et n’indique pas les engagements des partenaires. Le caractère social n’est pas affirmé ». Demandant un report pour revoir les termes de la délibération et ne pas « laisser les mains entièrement libres au promoteur et aux gestionnaires des locaux », François Dubois a exprimé son souhait de ne pas céder « à une urgence supposée qui n’est pas celle de la commune, mais celle d’une fin de mandat ». Il a demandé qu’« une concertation publique soit organisée avant d’annihiler ces terrains. Les habitants de Saint-Pierre ont financé l’achat de ces terrains par leur impôt, il me semble légitime qu’ils bénéficient de l’utilisation qui en sera faite ».

Le maire a refusé de reporter ce vote et a défendu les choix de son équipe : « Ces terrains sont précieux et idéalement placés pour de tels projets. Nous sommes certains que la structure pour personnes âgées en plein centre-ville répond à un besoin et apportera du dynamisme et de l’emploi à l’année. Les logements sont une solution pour accueillir de nouvelles familles et maintenir nos effectifs scolaires ». Finalement, quatre votes contre ont été comptabilisés lors du vote à bulletin secret.

 

En bref autres sujets

Une convention va être signée avec le SDIS 56 pour la surveillance des baignades sur la plage de Keraude, du 7 juillet au 31 août. Le devis s’élève à 19 295 €.

Une vente de pain se fera directement au camping municipal de Penthièvre par la commune qui se fournira auprès d’un boulanger de Quiberon. Les boulangers Saint-Pierrois n’ayant pas répondu favorablement à la demande qui leur a été faite. Le pain sera vendu par un agent saisonnier spécialement recruté pour cette tâche, du 1er juillet au 31 août.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus