25 novembre 2018 ~ 0 Commentaire

Le collectif Delpirou et l’UAE contre le projet de sens unique

Voie Chaucidoux à Vertou 44

Le collectif Delpirou regroupe diverses associations de Saint-Pierre Quiberon, dont l’AP2K (Association de protection de Kermahé – Kerbourgnec) et l’APVR (Association de protection du village du Rohu). Il s’est constitué après la décision de la municipalité de conserver le projet dans son intégralité.

« Lors de la réunion publique du 12 juillet, les sondages avaient montré une majorité en faveur du double sens et de la sécurité absolue à accorder aux piétons, souligne Claire Ferras-Douxami, présidente de l’AP2K et présidente de la Fédération des associations. Nous avons largement exprimé nos vives inquiétudes concernant la non-fluidité du circuit. Nous avons proposé des aménagements pour conserver le double sens avec chicanes et protection pour les piétons dans le même esprit que ce qui a été installé avec succès sur un secteur de Carnac. Nous avons alors demandé instamment que l’on revienne sur le projet en procédant à une deuxième étude privilégiant ce double sens. Ce n’est que devant le manque de réponse que le collectif Delpirou a décidé de procéder à une large enquête auprès des habitants de Saint-Pierre ».

 Pour le collectif, les aménagements retenus risquent de faire fuir les habitants du cœur du bourg. « S’il favorise la circulation à vélo, il pénalise lourdement les personnes qui sont obligées de prendre leur voiture pour faire leurs courses et elles sont nombreuses. Enfin, le coût est prohibitif pour une petite ville comme Saint-Pierre », conclut la présidente.

Gilles Cauchard : pourquoi une nouvelle étude ?

Gilles Cauchard, le secrétaire de l’UAE, Union des acteurs économiques, s’est fait, le porte-parole des commerçants qui demandent plus de concertation et alerte la municipalité sur la volonté « d’imposer un aménagement ». Informé par l’adjoint à l’urbanisme du choix de la commune de mandater un bureau d’étude, Gilles Cauchard s’énerve : « Pourquoi demander une nouvelle étude ? Cela va encore coûter de l’argent, alors qu’au final, la solution voulue par les élus sera retenue ! Il serait plus simple de se réunir tous ensemble, de s’écouter et de choisir ce qui sera demandé et qui convient le mieux à la population ». Pour le secrétaire de l’UAE, qui avait vivement dénoncé le projet initial avec un sens unique de la rue Marthe-Delpirou ne permettant pas d’accéder au bourg : « la solution de conserver le double sens de circulation, en protégeant les piétons, serait certainement la plus simple et la moins coûteuse ! »

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus