31 mai 2018 ~ 1 Commentaire

Du land art à l’italienne au port de Portivy

Roberto Coda Zabeta devant une partie de son oeuvre.

Depuis le 5 mai, habitants et visiteurs peuvent s’étonner de voir le port de Portivy se couvrir de couleurs. L’artiste milanais Roberto Coda Zabeta a quitté sa galerie, basée à Amsterdam, pour réaliser ce projet de land art sur le port.

De passage à Portivy il y a trois ans, l’artiste s’est lié d’amitié avec Hervé Bourdon, le patron du Petit Hôtel du Grand Large, et au fil des discussions le projet est né. « En montrant à Hervé ce que j’avais réalisé sur la terrasse du musée de Naples, l’idée de travailler sur ce site magnifique a semblé réalisable », explique Roberto Coda Zabeta.

Devant l’enthousiasme de la commune et la garantie qu’aucun produit chimique ne serait utilisé, les couleurs ont pris place dans l’anse du port. « J’utilise des pigments naturels, c’est ma marque de fabrique. » Il aura fallu un mois pour réaliser ce land art. Dans quelques mois, les marées le feront disparaître.

 

Info Ouest France

 

Une réponse à “Du land art à l’italienne au port de Portivy”

  1. van Goethem sophie 13 juin 2018 à 18 h 59 min

    mais quelle idée?
    les cales et la jetée pleines de coulée grisâtres!

    Pourquoi vouloir transformer ce lieu si rare!

    et la Ville de Saint-Pierre est enthousiasme…. bien vivre à Portivy ne signifie pas copier les travers des grandes villes!!

    mais vraiement quelle idée!


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus