08 mai 2018 ~ 0 Commentaire

Conseil. Les taux restent finalement inchangés

images budgetBudget number 2

Jeudi soir, les élus de Saint-Pierre-Quiberon avaient de nouveau rendez-vous en conseil municipal pour voter les taxes directes locales. Le 13 avril, la proposition d’augmentation des taux n’avait pas obtenu la majorité et les budgets prévisionnels n’avaient donc pas pu être présentés. Cette fois, l’unanimité a été obtenue pour maintenir les taux et les budgets ont été votés à la majorité. Pas de problème lors de la présentation des taux d’imposition. Finalement, ils seront reconduits et resteront donc à 7,07 % pour la taxe d’habitation, 10,48 % pour le foncier bâti et 21,13 % pour le foncier non bâti. Mais l’unanimité n’a pas perduré bien longtemps.

Quatre voix contre le budget principal

Pour le budget principal présenté à 3.755.836 € en fonctionnement et 1.417.235 € en investissement, il y a eu quatre « contre » de la part de l’équipe d’opposition. François Dubois a argumenté : « Les dépenses de fonctionnement sont estimées sans marge de sécurité et les recettes d’investissement sont optimisées. Dans ce budget, on ne trouve aucun projet structurant ».

 Françoise Duperret, l’adjointe aux finances, a répondu que le budget primitif principal avait été élaboré dans une optique d’économies budgétaires pour les dépenses de fonctionnement et d’augmentation des dépenses d’investissement. Ces dernières portent surtout sur des opérations de travaux. Le maire, Laurence Le Duvéhat a expliqué les aménagements entrepris actuellement avenue de l’Atlantique qui représentent environ 200.000 €. « Il était important d’intervenir pour la sécuriser par l’installation de trottoir et tenter de limiter la vitesse. Un mini-rond-point va être réalisé au carrefour avec la rue du Gouvello. Des passages piétons seront matérialisés ainsi que des places de parking ». Les autres investissements sont la reprise de la brèche de la promenade des îles à Portivy, des travaux de voirie à Kergroix et la réalisation du passage piéton au fort Penthièvre. La municipalité va prendre en charge les séances de voile et de surf des deux écoles, à hauteur de 13 € par élève et par séance, soit 3.510 €. Pour les maternelles de l’école Saint-Joseph de Keraude, l’aide financière ne rentre pas dans le cadre de la convention. La municipalité a fait le choix de prendre en charge leurs dépenses de fonctionnement, à hauteur de 82 € par enfant de maternelle, et d’accorder une subvention de 10.710 € pour la rémunération de l’agent spécialisé des écoles maternelles (Asem).
Info Le Télégramme

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus