04 mars 2018 ~ 0 Commentaire

Suite conseil. Le camping de Penthièvre menacé

Suite conseil. Le camping de Penthièvre menacé  dans Information le-camping-municipal-de-penthievre-est-menace-du-fait-de-son_3841529

À l’ordre du jour du conseil municipal de Saint-Pierre-Quiberon, mercredi soir, les élus devaient se prononcer sur les dates d’ouverture des campings municipaux… Une délibération d’ordinaire anodine, qui a pris cette fois une dimension bien différente. L’avenir du camping de Penthièvre est en effet incertain, car une grande partie de son emprise est située en zone de submersion marine.

Pas de calme, après la tempête

Pas de problème pour Kerhostin, qui ouvrira du 2 juin au 3 septembre, et Le Rohu, du 31 mars au 1e r octobre. Mais qu’en sera-t-il du camping de Penthièvre ? Après un entretien en préfecture, le 5 février dernier, c’est sur site, mardi dernier, que le maire, Laurence Le Duvehat, avait rendez-vous avec les services de l’État. Il lui a été rappelé les nouvelles règles en vigueur, imposées depuis la circulaire consécutive à la tempête Xynthia. Le préfet demande une fermeture anticipée du camping dès la mi-septembre. Il veut aussi qu’un plan de submersion et d’évacuation soit mis en place et que les campeurs ne soient dorénavant installés que sur les parties hautes du camping.

Laurence Le Duvehat a réaffirmé sa ferme intention de défendre ce camping, lieu de vie et d’animations important pour Penthièvre, mais qui est aussi une importante source de revenus pour la commune : « J’ai réaffirmé notre refus de fermeture, a-t-elle expliqué. Mais je pense que nous pouvons répondre favorablement aux deux premiers points demandés par le préfet. Le plan d’évacuation est légitime, et nous pouvons avancer la fermeture pour montrer notre bonne volonté. Par contre, imposer l’installation des campeurs sur les zones hautes revient à nous contraindre à la fermeture. Ces espaces ne sont équipés ni de blocs sanitaires, ni d’électricité ! C’est inacceptable ». Au moment du vote du calendrier, le maire n’a pourtant été suivi que par son adjointe aux finances, Françoise Duperret. Le reste du conseil municipal a choisi de voter le maintien des dates initialement prévues, à savoir une ouverture le 31 mars et une fermeture le 1e r octobre.

Vers des manifestations anti-fermeture ?

Plusieurs voix se sont faites entendre pour dénoncer la fiabilité des cartes de submersion et l’absence de grande marée fin septembre ! L’importance financière du camping pour l’équilibre du budget de la commune a été mise en avant, et les actions mises en place pour assurer la sécurité des campeurs ont été détaillées. Armel Kermorvant a même évoqué l’idée d’actions et de manifestations, en cas de contrainte administrative de fermeture.

Infdo : Le Télégramme

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus