16 janvier 2018 ~ 0 Commentaire

Arbre pylône. Un collectif dépose un recours

Arbre pylône. Un collectif dépose un recours  dans Information montage-photo-presentant-le-projet-du-pylone-en-situation_3779511

Suite au projet d’implantation d’une antenne téléphone mobile à Keraude, un collectif d’habitants de Saint-Pierre a déposé un recours.

Dans le document, ils expliquent leurs motivations en insistant sur leur souhait de « préserver la presqu’île » mais propose d’examiner d’autre solution pour « la transmettre, aménagée et équipée, aux générations futures ». Loin de nier la mauvaise couverture des téléphones portables, le collectif pense que « ce sujet doit être réexaminé pour répondre techniquement et esthétiquement à la demande des habitants, car, la proposition de Tech Invest n’est pas une bonne solution et doit être abandonnée ». Dans leur courrier, il regrette qu’une collaboration n’ait pu voir le jour et dénonce : « Vous avez hâtivement déposé un permis de construire, nous obligeant à nous concentrer sur la dénonciation de ce projet dangereux pour la population du centre-ville. Nous pouvons, dès à présent, participer à la recherche d’une solution qui donnera entière satisfaction à tous les Saint-Pierrois ».

 Enlaidissement pour l’une des plus belles baies du monde

Dans leur argumentaire, le collectif pointe le fait que la baie de Quiberon fasse partie du club Des plus belles baies du monde, et que le pylône enlaidirait à coup sûr le paysage. Mais l’élément développé est surtout que la solution proposée par Tech Invest à la mairie est un mauvais choix technique. Ils expliquent : « Cette antenne ne réglera que très partiellement le problème de réception téléphonique (seuls deux opérateurs sur quatre ont donné leur accord pour y installer un équipement) mais n’améliorera en aucune manière la diffusion de l’Internet. Son implantation sur le bord de la côte Est de la presqu’île, ne permettra pas de résoudre les problèmes de réception Internet, ceux-ci nécessitant une plus grande proximité antenne-utilisateur. L’installation d’autres antennes ou micro-antennes devra être installée pour satisfaire les utilisateurs des secteurs côtés ouest, nord et sud de la commune. Le positionnement au centre de la presqu’île éviterait partiellement cette contrainte ». D’autres argumentaires sont développés pour mettre en avant le problème des tempêtes, avec la prise au vent au sommet, mais aussi les questionnements sur les incidences sur la santé de tels équipements. Le collectif s’interroge également sur les obligations de Tech Invest pour démanteler un équipement s’il devenait inutile ?
info Le Télégramme ropert-telegramme_2018011512224365_Spqpylone

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus