23 septembre 2017 ~ 0 Commentaire

Centre ville Saint Pierre: Un vaste projet d’aménagement

 Screen Shot 09-24-17 at 09.31 PMcarte-plage-keraude-st-pierre-quiberon

 C’est un vaste projet d’aménagement urbain qui se profile. Il s’étend sur les parcelles situées entre la rue du Docteur-Le Gall, la rue Noire et la ruelle de Poul-Bezine.

L’objectif de la municipalité est de réunifier son centre-ville, de sa place du marché vers les commerces. L’appel d’offres à promoteur-aménageur va être lancé. La mise en vente du manoir de Kermarie par les consorts Henrot, est à l’origine de cette opération. « Compte tenu de sa situation, c’était une opportunité unique pour repenser l’aménagement de l’hyper-centre, explique Jean-Yves Loget, l’adjoint à l’urbanisme. Comme financièrement, il était inconcevable d’acquérir une telle propriété, nous avons étudié une autre solution ».

Une mairie trop exiguë

Dans cette opération, la municipalité souhaite en plus résoudre le problème de la mairie, exiguë, très vétuste et ne répondant plus aux exigences des normes pour accueillir du public.

Bretagne Sud Habitat, exploitant les logements sociaux de la rue du Docteur-Le Gall, s’est également montré très intéressé du fait que les bâtiments sont aujourd’hui amortis et nécessitent d’importants travaux. « La démolition du bâtiment de logements sociaux permettra d’envisager un réaménagement de l’ensemble du périmètre, ajoute l’élu. La qualité architecturale est un élément fort de cet appel d’offres que nous faisons donc conjointement. Ce projet se situant dans un site de protection des vieux villages, l’ensemble doit être construit en complète harmonie avec le manoir de Kermarie. Nous n’accepterons aucun projet en rupture avec l’architecture traditionnelle ». La procédure est très encadrée et un contrôle de légalité a été demandé par la municipalité. Le calendrier prévoit la présentation du projet en réunion publique en mars 2018, au moment du dépôt de permis de construire. Le promoteur s’engagera à acheter la propriété des Consorts Henrot. Il devra aussi acheter l’actuelle mairie et son terrain, ainsi que la propriété de Bretagne Sud Habitat. « La municipalité rachètera ensuite uniquement le bâtiment du manoir une fois les travaux réalisés, poursuit Jean-Yves Loget. La différence entre la vente et l’achat représente 250.000 € que nous aurons à financer. Un coût maîtrisé et acceptable pour la collectivité, compte tenu de tous les avantages ».

Info Le Télégramme

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus