08 septembre 2017 ~ 0 Commentaire

Eoliennes: Le collectif touche pas a nos îles 56 répond

ropert-telegramme_2017090113080627_SpqeolienSuite à l’article « Projet d’éoliennes. Des avis contrastés » (Le Télégramme du 2 septembre) le Collectif Touche pas à nos îles 56 a souhaité réagir aux propos tenus par les représentants de l’association An Aod Braz qui soutient le projet de ferme pilote d’éoliennes flottantes.

« Le raisonnement de notre collectif est pourtant rationnel et cohérent. Si nous sommes effectivement favorables aux énergies marines renouvelables, nous sommes opposés à ce que celles-ci abîment nos sites classés. Accepter la ferme-pilote de quatre éoliennes à 11 km de Groix, 18 de Belle-Ile et 25 de la presqu’île de Quiberon, comme le fait An Aod Braz, c’est consentir à un fâcheux précédent, alors qu’il existe une solution simple et évidente.

Puisqu’on nous dit qu’il n’y a pas d’extension possible à cet emplacement, pourquoi ne pas placer cette ferme-pilote en situation réelle d’exploitation, là où on pourra effectivement la développer par la suite, dans la zone prévue à cet effet (et non chez le voisin !) ? Eolfi, le maître d’oeuvre du projet, précise en effet qu’un des principaux avantages des éoliennes flottantes est de pouvoir les remorquer jusqu’à 80 km des côtes, engendrant ainsi « un impact visuel et des conflits d’usage limités (grâce à) l’éloignement des côtes, des zones de pêche et des activités de plaisance ». Nous demandons simplement que soient mises en cohérence les affirmations et la réalisation de cette ferme-pilote, dont nous ne contestons pas l’utilité ».

Info: Le Télégramme:

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus