23 juillet 2015 ~ 0 Commentaire

Un nouveau capteur de vent installé à l’isthme de Penthièvre

un-nouveau-capteur-de-vent-installe-listhme-de-penthievreWind Morbihan : ce nom vous dit-il quelque chose ? Il s’agit du nouveau site internet créé par l’École nationale de voile et des sports nautiques (ENVSN) basée à Saint-Pierre-Quiberon. Il fonctionne grâce à des capteurs et des webcams qui mesurent, en temps réel, la hauteur des vagues et la direction du vent.

« Ce site bénéficie aux surfeurs, kitesurfeurs, pêcheurs, ostréiculteurs, plaisanciers, moniteurs de char à voile et touristes pédestres Tout ce qui va sur l’eau ou au bord de la plage »,explique Claire Denomazy, responsable du projet. Le site Windmorbihan est d’ailleurs de plus en plus consulté : de 8 000 visites mensuelles cet hiver, il est passé à près de 700 visites par jour cet été.

Un projet en développement

L’an passé, l’ENVSN a inauguré ses trois premiers capteurs : sur son toit, à Saint-Philibert et à Port-Navalo. Et depuis cinq jours, un nouveau dispositif a été installé à l’isthme de Penthièvre, face à l’îlot Teviec. « Notre projet est de multiplier le nombre de capteurs et de webcam à des points stratégiques », affirme Isabelle Eynaudi, directrice de l’ENVSN.

« Nous avons notamment réussi à en poser un en pleine mer, sur le phare des Grands Cardinaux, à Hoedic, pour couvrir l’ouest de la baie », souligne Claire Denomazy. Ce capteur, réalisé en partenariat avec Centrale Nantes, fonctionne depuis fin juin grâce à l’énergie solaire.

La sécurité de tous

« Celui de l’isthme est alimenté au secteur grâce au soutien financier et matériel de la mairie de Saint-Pierre-Quiberon », appuie Isabelle Eynaudi, face à la maire Laurence Le Duvehat. « Nous avons participé à ce projet parce que c’est une modernisation qui renforce la sécurité et améliore l’image de Penthièvre », enchaîne la maire.

« Imaginons qu’un plaisancier ait une mer calme à La Trinité-sur-Mer, il ne se méfie pas forcément des rafales de vent, ici à Quiberon, et qu’il puisse en avoir conscience grâce à Wind Morbihan renforce sa sécurité, poursuit Dominique Herisset, directeur des ports, aussi partenaire du projet. Et devant une mer d’huile comme aujourd’hui, le surfeur qui viendrait de l’intérieur des terres saura en se connectant que ça ne vaut pas le coup de venir, et ainsi il n’encombrera pas les routes de la presqu’île », sourit-il.

Les données récoltées par les capteurs et webcams disposés un peu partout dans la région serviront aussi à la recherche, et peuvent être « un atout dans les dossiers de candidature aux Jeux olympiques, puisqu’ils nous demandent des infos précises sur les conditions météorologiques », appuie la directrice de l’ENVSN.

Un prochain dispositif pourrait être posé sur le phare de la Teignouse, d’ici à l’été 2016.

Contact, windmorbihan.com

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus