10 avril 2015 ~ 0 Commentaire

Réexamen du PLU – Quelques éclaircissements

                                                                Eric JOLY, administrateur de notre association « Vivre à Portivy » et président 01-22-PLUde l’APSSE, participe aux réunions du réexamen du PLU de Saint Pierre Quiberon.       En quelques phrases, il nous fait une synthèse des travaux en cours .

Chronologie- Votée en fin 2000 par le Parlement,  la loi SRU (Solidarité Renouvellement Urbain) substitue le PLU (Plan Local d’Urbanisme) au POS (Plan d’Occupation des Sols). L’objet du PLU est de décrire le projet d’urbanisme de la Commune. A ce titre, il défini les zones naturelles, celles qui sont destinées à l’habitat, aux activités agricoles ou artisanales, les formes que doivent prendre les constructions, etc… 

A Saint Pierre Quiberon - Initié début 2012, le PLU de Saint Pierre Quiberon a été élaboré au travers d’une commission dirigée par l’Adjoint à l’Urbanisme, qui rassemblait des élus municipaux, des représentants de l’Etat, et des représentants des associations de protection des sites et de l’environnement de la Commune.

A l’issue de deux années de travail intensif, ponctuées de réunions mensuelles de la Commission,  le PLU de la Commune a été arrêté par le conseil municipal en mars 2014. Transmis à la Préfecture, il devait faire l’objet d’enquêtes publiques durant l’été 2014, avant de pouvoir être mis en application par la nouvelle équipe municipale.

Retoqué – Comme indiqué lors de la campagne électorale, la nouvelle équipe a choisi de reprendre ce PLU pour le mettre en conformité avec sa politique.

            Première réunion – Le 18 février dernier, le nouvel Adjoint à l’Urbanisme organisait la première réunion du COPIL (Comité de Pilotage) du PLU. Outre les élus, les représentants siégeant dans l’ancienne Commission PLU y étaient invités, ainsi que des représentants d’autres organismes tels que le Conservatoire du Littoral ou l’Etablissement Public Foncier de Bretagne, et d’autres associations (campeurs propriétaires, commerçants, chasseurs).

quibAprès avoir rappelé les objectifs de la reprise du PLU : renforcer l’attractivité de la Commune, mieux protéger le patrimoine historique, contribuer à son développement économique, répondre aux besoins en habitat social et rendre possible l’utilisation saisonnière de parcelles de terrain, l’Adjoint à l’Urbanisme a évoqué la méthode de travail et donné les principes d’évolution du zonage.

Trois groupes de travail se réunissent régulièrement depuis la fin 2014 : un premier groupe de dix personnes composés d’élus et de représentants des activités économiques de la Commune est en charge de la reprise du Zonage, un second groupe de six élus est en charge du Règlement et un troisième groupe, constitué de quatre architectes d’urbanisme, doit réfléchir à l’avenir de la commune avec, en particulier, le problème posé par la coupure générée par la RN768 et la voie ferrée. Le COPIL aurait un rôle consultatif concernant les conclusions des groupes de travail.

Le zonage, tel que défini dans la version précédente du PLU, serait repris en grande partie.Maison-bretonne-21 Les modifications qui y seraient apportées, concerneraient essentiellement les zones urbanisées existantes pour lesquelles la protection du patrimoine serait renforcée, les zones agricoles dont l’extension pourrait être accrue, et le remplacement du projet de création d’une nouvelle zone artisanale par un nouveau projet à caractère touristique.

A noter que la nouvelle révision du PLU devrait inclure l’inventaire architectural de la Commune dont le principe avait été proposé et défendu par les associations en 2013. Cet inventaire avait été effectué par une étudiante de l’Ecole d’Architecture de Nantes, membre de l’une de ces associations.

A suivre.

Merci Eric de nous tenir informé, et de nous représenter.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus