05 juillet 2014 ~ 0 Commentaire

Nettoyage écologique des plages

le-nettoyage-de-la-plage-ecolo-avec-une-jumentA hue et à dia

On a pu apercevoir, il y a quelques jours, sur la plage du Port-d’Orange, Marie Le Quéré, Agathe Dagoreau. Elles étaient accompagnées de Tania de la Colombière, leur jument de trait breton, âgée de 7 ans.

Cet été, tous les quinze jours, elles nettoieront la plage. « Nous avons fait faire sur-mesure notre goémonier, par Guy Pogu, l’inventeur d’Ambon, qui met tout en oeuvre pour développer des projets écologiques, on cherchait un outil cohérent et des matériaux légers », précise Agathe.

Marie et Agathe effectuent des passages sur la plage. L’une guide la jument à la voix, l’autre effectue un premier tri à la main. « On ratisse la plage, je sépare les micros et macrodéchets que l’on trouve, et on rejette à la mer ce qui peut l’être », explique la meneuse.

Elles ont monté, en 2013, Tout en Traction, leur société par actions simplifiées, pour répondre à des critères d’économie sociale et solidaire à l’échelle locale. « On travaille dans le bien-être de l’animal et le respect mutuel, le temps de travail et la sécurité sont toujours bien évalués, de même que les distances que nous effectuons. Nous sommes basées à Erdeven, au centre équestre des Dunes et nous intervenons à Ambon et à Plouhinec. A Saint-Pierre, on ne va trop loin, sinon on ne serait pas cohérentes. »

Les jeunes femmes font des passages d’entretien de la plage la plage de Keraude, jusqu’au Port d’Prange. « Nous sommes intervenues l’an passé sur les plages de Plouharnel, côté océan, nous avons limité notre périmètre à peu prés à 150 m autour des accès à la plage, pour que les baigneurs puissent profiter de la plage, mais que la faune et la flore ne soient pas perturbées. »

Tout en Traction fait partie de Faire à cheval, le réseau armoricain du cheval utilitaire, qui vise à réintégrer le cheval territorial.

« On a cru, au siècle dernier, que l’on pouvait se passer des équidés, les réservant aux sports et loisirs. On sait aujourd’hui, que l’on peut les réconcilier avec certaines pratiques, comme l’entretien d’espace vert, le ramassage scolaire, et la surveillance montée, en ville comme à la campagne. »

En plus du nettoyage des plages et de l’arrachage des espèces invasives, Tout en traction propose avec la mairie de Plouhinec, « une navette en calèche gratuite pour accéder à la plage de Kervegant ».

 

Ouest France 4 juillet 2014

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus